mercredi 24 mai 2017

Mettre en oeuvre un plan anti-terroriste

Au moment où j'écris cet article, nous sommes au surlendemain de l'attentat de Manchester. Cet acte immonde a été revendiqué par les islamistes de Daesh. La menace terroriste est présente en Europe depuis plusieurs années et en particulier chez nous en France. Nous ne pouvons nous résigner à faire un décompte macabre de victimes. Avec fermeté et  discernement, je veux mettre en oeuvre un plan anti-terroriste qui traite les causes de l'islamisme et qui consolide la cohésion nationale.


samedi 20 mai 2017

La famille, grande absente du nouveau gouvernement

Le président de la République Emmanuel Macron et son premier ministre Edouard Philippe ont présenté  le 17 mai un gouvernement dit « resserré ». Tellement resserré que certains postes comme le logement ou la fonction publique ont été oubliés. Et surtout, la grande absente : la famille pour laquelle il y a pourtant tant à faire…

mercredi 10 mai 2017

L’école, un bien commun à protéger


Mardi 9 mai, les enseignants du collège Henri Wallon de Bezons ont exercé leur droit de retrait[i]. Les professeurs dénoncent l’insécurité grandissante dont leurs élèves et eux-mêmes sont victimes au quotidien. Ce que l’on appelle pudiquement « incivilités » se multiplie, des intrusions dans le collège perturbent le collège et l’agression d’une élève a eu lieu pendant le trajet de sa classe entre l’établissement et une installation sportive. 

mardi 9 mai 2017

67 ans après, pour une Europe des projets

Aujourd’hui 9 mai, l’Europe est à l’honneur. En souvenir de la déclaration du démocrate-chrétien Robert Schuman, alors ministre des affaires étrangères, prononcé le 9 mai 1950, c’est la journée de l’Europe. L’occasion pour moi de relire avec vous cette déclaration fondatrice et de partager mes réflexions d’Européen convaincu.

2ème tract "L’éducation, une priorité"


lundi 8 mai 2017

Un président par défaut

Emmanuel Macron est président de la République. Poussé à la fois par le système en place et par la machine médiatique et bénéficiaire d’appels de tous bords à voter pour lui afin de faire barrage au Front national, il a reçu 66,10% des suffrages exprimés. Marine Le Pen, quant à elle, a fait un score de 33,90%, un inquiétant record pour le parti d’extrême-droite. On ne peut se satisfaire de ces résultats qui en disent long sur les fractures de notre pays.

jeudi 4 mai 2017

Recomposons la droite

Quel que soit le vainqueur de l’élection présidentielle le 7 mai, les Français ne seront vraisemblablement pas satisfaits. Le débat d’hier soir, nourri de mépris, arrogance, ironie, invectives, caricatures, a confirmé qu’aucun des deux candidats n’a l’envergure d’un chef d’état. Beaucoup d’entre nous aurons voté par défaut et fait le choix du « moins pire », voire nous aurons voté blanc ou nous nous serons abstenus. Les résultats du premier tour ont montré que nous avions fait le tour des vieux partis. Une évidence s’impose à quelques mois des élections législatives : il faut faire émerger un